Diana Damrau

Diana Damrau © Eric Richmond Diana Damrau © Eric Richmond

La Soprano « Coloratur » allemande possède une technique de chant unique.

Extrêmement sympathique sur scène comme en témoigne la vidéo ci-dessous, Diana Damrau est une soprano exceptionnelle. J’ai pu l’écouter dans Lucia di Lammermoor au Théâtre des Champs-Elysées ainsi que dans La Traviata à l’Opéra Bastille. Chaque fois, elle a conquis le public à l’unanimité !

Glitter and be gay – Candide de Leonard Bernstein – Diana Damrau

Sa justesse d’interprétation, sa facilité à tutoyer les aigus extrêmes comme de bons amis, elle impressionne chaque fois par son engagement sur scène. Ces qualités font d’elle l’une des voix les plus demandées au monde. Longtemps résidente au Metropolitan Opera de New-York où elle chantait systématiquement deux opéras par ans, elle continue à être sollicité par la mythique salle. Covent Garden à Londres, l’Opéra de Paris, l’Opéra d’Etat de Vienne, La Scala de Milan, ou La Fenice de Venise sont des salles qu’elle habite régulièrement pour dévoiler chaque fois son timbre généreux.

Si jamais vous avez la chance ou l’opportunité d’assister à l’un de ses concerts, récitals, représentations, foncez-y, vous ne regretterez jamais ce moment !

Bis lors d’un concert au Carnegie Hall de New-York – Diana Damrau, Zubin Mehta et le Philharmonique de Vienne