Je serai dans la salle : la saison 19/20 du Théâtre des Champs-Elysées

Affiche orange du Théâtre des Champs-Elysées, couleur de la nouvelle saison 2019-2020

Egal à elle-même, éclectique, grands noms, curiosités et grands classiques du répertoire, la saison 19/20 du Théâtre des Champs-Elysées frappe fort.

Je vous présenterai ici les 12 spectacles que j’ai déjà réservé pour l’année prochaine. (tous les liens du TCE en bas de la page)

Rendez-vous habituel du TCE : le Philharmonique de Saint-Pétersbourg dirigé par Yuri Temirkanov. Boris Berezovsky sera comme toujours au clavier !

Boris Berezovsky regardant l'objectif alors que le piano est en fond. On aura plaisir à le retrouver l'année prochaine at Théâtre des Champs-Elysées pour la saison 19/20
Boris Berezovsky © DR

Comme vous avez pu le lire plus tôt sur mon blog (voir ici), je ne manque jamais ce rendez-vous avec l’excellente formation russe menée par l’icône Yuri Temirkanov. Le programme de cette année s’appuie cette fois-ci sur le concerto pour piano n°2 de Brahms par l’immense Boris Berezovsky et en seconde partie, l’étonnante Symphonie n°9 d’Antonin Dvořák, dite « Du Nouveau Monde ». Joie de retrouver la formation dans un répertoire qui sort des frontières russes.

A voir le 20 septembre en 2019 à 20H au Théâtre des Champs-Elysées, 15 avenue Montaigne

Un récital Elīna Garanča mêlant grands airs d’opéras italiens et des canciones espagnole; gages d’une soirée surprenante

Karel Marc Chichon que j’avais eu la chance d’entendre dans La Traviata en décembre dernier, et le Deutsche Staatsphilharmonie Rheinland-Pfalz accompagneront la superbe mezzo lettonne dans ce programme riche et varié. Si elle s’est imposée comme étant la référence de sa tessiture depuis une petite décennie, c’est, au-delà de son talent indéniable, son naturel et sa simplicité qui font d’elle une diva accessible et chaleureuse. Je serai plus qu’heureux de la revoir l’année prochaine pour ce récital étonnant.
A voir le 14 octobre en 2019 à 20H au TCE

Les Noces de Figaro, de Mozart, opéra mis en scène par le cinéaste James Gray

Faisant partie de la trilogie vertigineuse Da Ponte/Mozart, c’est bien sûr avec une joie immense que je me rendrais au Théâtre des Champs-Elysées pour cette nouvelle production. Jérémie Rohrer (spécialiste mozartien) à la baguette, Sabine Devieilhe (vue ici) en Suzanne, Robert Gleadow en Figaro, Stéphane Degout en Almaviva, Eléonore Pancrazi en Chérubin pour ne citer qu’eux sont autant de promesses d’une soirée magique. Pour 6 dates seulement, réservez vite vos places : elles partiront très vite !
A voir les 26, 29 novembre et les 1er, 3, 5 et 7 décembre 2019 (j’y serai le 26)

Un doublé de Stabat Mater : une soirée doublement prestigieuse

Marie-Nicole Lemieux et Véronique Gens aborderont le temps d’une soirée deux sommets de la musique sacré. Les Stabat Mater de Pergolèse et de Scarlatti. Programme ambitieux qui forcera l’émotion. J’ai hâte d’entendre ces deux monstres sacrés du répertoire. Les voix devraient créer une belle symbiose avec la formation Les accents dirigée par le chef Thibault Noally.
A voir le mardi 10 décembre 2019 à 20H

Jakub Józef Orliński : le jeune contre-ténor phénomène

Le timbre de contre-ténor si particulier est une première motivation pour venir écouter Jakub au TCE. Les autres raisons sont qu’il est devenu en quelques années la nouvelle star de son répertoire, usant d’une technique vocale insolente, d’un charme ravageur, sachant décontracter tout un public lors d’un récital, dépoussiérant à lui seul tout le répertoire baroque. Je vous laisse (re)-découvrir ci-dessous la géniale vidéo diffusé par France Musique lors du Festival d’Aix en Provence en 2017.
Au programme, des airs d’opéras de Cavalli, Haendel, Boretti, Conti ou encore Hasse.
A voir le 19 décembre 2019 à 20H au Théâtre des Champs-Elysées

Jan Lisiecki : jeune pianiste romantique canadien, d’origines polonaises…

Né en 1995, Jan Lisiecki détient déjà la profondeur et la finesse des plus grands pianistes. Son talent lui a déjà permis de se produire dans les plus grandes salles avec les plus prestigieuses formations symphoniques du monde. Après son récital Ravel/Chopin/Rachmaninov qui m’avait hypnotisé il y a deux ans, il revient dans un programme mêlant Bach, Mendelssohn, Chopin, Beethoven ou encore Rubinstein. Je ne manquerai pour rien au monde son récital du 22 janvier 2020 à 20H au 15 avenue Montaigne.

Jan Lisicki assis au piano. Hirsute, regard vif et rêveur, le pianiste nous fera foisonner au Théâtre des Champs Elysées en 2020
Jan Lisicki © 2019 The Royal Conservatory

Yannick Nézet-Séguin et le Philharmonique de Rotterdams reviennent pour la Cinquième de Mahler

Je l’avais vu l’année dernière accompagné de la pianiste Yuja Wang. Il avait démontré que la perfection et la justesse d’interprétation pouvait me faire aimer une œuvre moins passionnante. C’est pourquoi, j’ai décidé de renouveler ma confiance en lui en me rendant le 18 février au Théâtre des Champs-Elysées pour écouter son interprétation de la superbe cinquième symphonie de Gustav Mahler.

Intégrale des symphonies de Beethoven par le Philarmonique de Vienne dirigé par Andris Nelson

Rendez-vous annuel : le Philharmonique de Vienne fêtera les 150 ans de la naissance de Beethoven en abordant le monument que constitue les neuf symphonies. Sur 4 dates, Andris Nelson et la formation mythique et perfectionniste de Vienne aborderont ce cycle pour notre plus grand bonheur. Réservez vite vos places : ce sont les concerts les plus demandés de la saison !

Les 25, 26, 28 et 29 février 2020…

Roberto Devereux, de Donizetti, mis en scène par David McVicar

Superbe opéra faisant partie de la Trilogie Tudor (Anna Bolena, Maria Stuarda et Roberto Devereux), la Reine Elisabeth s’impose ici sur tous les fronts. Roberto, viril et vulnérable compose avec la reine dans cette œuvre passionnante du bel canto italien. 
Maria Agresta (vue ici en novembre dernier), Francesco Demuro, Karine Deshayes ou encore Arthur Ruciński devraient être à la hauteur de leurs personnages… L’excellent Roberto Abbado, neveu du monstre sacré Claudio Abbado sera à la tête de l’Orchestre National de France. On retrouvera également, avec joie le superbe Chœur de Radio France.
A voir les 20, 22, 25, 28 et 30 mars 2020.

Bien sûr, certains spectacles me tentent énormément mais mon porte-monnaie me criant d’arrêter, je compléterai mon abonnement plus tard par :

Ernanide Verdi, le récital SokolovJudith Triomphantede Vivaldi ou encore La Petite Messe solennellede Rossini compèteront bien évidemment mon abonnement. 

Ci-dessous les liens des différents spectacles dont je parle :

Philharmonique de Saint-Pétersbourg – Berezovsky/Temirkanov
https://2020.theatrechampselysees.fr/la-saison/orchestres/orchestres-invites/orchestre-philharmonique-de-saint-petersbourg-2
Elīna Garanča 
https://2020.theatrechampselysees.fr/la-saison/recital-chant/elina-garanca
Les Noces de Figaro
https://2020.theatrechampselysees.fr/la-saison/opera-mis-en-scene/les-noces-de-figaro
Stabat Mater x2
https://2020.theatrechampselysees.fr/la-saison/opera-en-concert-et-oratorio/stabat-mater-2
Jakub Józef Orliński
https://2020.theatrechampselysees.fr/la-saison/recital-chant/jakub-jozef-orlinski
Jan Lisiecki
https://2020.theatrechampselysees.fr/la-saison/recital-piano/jan-lisiecki
Yannick Nézet-Séguin et le Philharmonique de Rotterdams
https://2020.theatrechampselysees.fr/la-saison/orchestres/orchestres-invites/rotterdams-philharmonisch-orkest-2
Roberto Devereux
https://2020.theatrechampselysees.fr/la-saison/opera-mis-en-scene/roberto-devereux