L’ADAMI à Orange ; une histoire de cœurs et de talents !

Mardi dernier avait lieu le Concerts des Révélations Classiques de l’ADAMI, association qui aide et promeut les jeunes talents de l’art lyrique dans le monde… Retour sur cette soirée fantastique.

Eléonore Pancrazi (Mezzo), Marie-Laure Garnier (Soprano), Fabien Hyon (Ténor) et Jean-Christophe Lanière (Baryton) du côté des chanteurs. Jonathan Fournel (pianiste), Nicolas Ramez (corniste), Caroline Sypniewski (violoncelliste) et Manuel Vioque-Judde (altiste) côté musiciens. Autant vous dire que ces artistes qui ont entre 25 et 32 ans sont plus que prometteurs. Et d’une énergie et une sympathie électrisante en plus. C’est là la première force de l’ADAMI, qui vient ici à Orange depuis 24 ans !

Un vivier d’artistes d’exceptions formidablement sympathiques…

L’ADAMI, c’est l’Organisme de gestion collective des droits des artistes-interprètes qui défend depuis 1955 les talents d’un grand nombre d’artistes lyriques, musiciens, acteurs, danseurs, chefs d’orchestre ou de chœur, DJ, ou encore cascadeurs. Elle comporte 5 missions : Gérer les rémunérations secondaires (travail enregistré), financer la création, production et diffusion de projets, soutenir et accompagner de jeunes talents dans leur carrière, et enfin, défendre leurs droits en France et dans le monde.

Le résultat est plus qu’époustouflant. Ces huit artistes n’étaient hier soir, que la face visible d’un vivier bien plus important qui soutient et accompagne près e 210 artistes du monde de la musique classique. Découvreur de talents, l’ADAMI est une réelle institution qui voit chaque année ses budgets diminuer, notamment pour l’organisation de ce concert des Révélations, pourtant primordial et nécessaire à la promotion de ses superbes talents !

Une initiative plus qu’appréciée par les artistes

J’ai eu la chance, après le spectacle, d’aller au bar du coin avec toute cette belle équipe de l’ADAMI, et les huit artistes qui se produisait dans cette belle cour Saint-Louis. Moment magique et plus qu’intéressant, chacun me raconte comment l’ADAMI a aidé leur carrière. Financement, production de supports visuels uniques et professionnels, soutien moral, et accompagnement juridique sont autant de forces offertes par cette belle initiative. Une autre dimension, plus humaine encore, est la rencontre des artistes lyriques avec les musiciens qui est permise grâce à ses « Révélations Classiques ». Permettant à de superbes musiciens de former des duos, ou des trios, donnant la chance aux chanteurs de lier des liens d’amitié avec leurs collègues musiciens. Ce sont autant de forces et de points positifs qui font que l’ADAMI doit absolument être soutenue et aidée dans ses missions d’intérêt non pas public, mais commun. Pour le rayonnement de la culture, pour la promotion des jeunes talents de nos conservatoires nationaux, il faut que ce concert subsiste et que les aides affluent vers cette belle institution. Vive l’ADAMI aux Chorégies !

Les artistes des Révélations Classiques de l’ADAMI aux Chorégies © Gaspard de Lencquesaing

Pour découvrir l’ADAMI, voici un lien vers leur site; ils ont besoin de vous !
https://www.adami.fr