Playlist de la semaine dernière 🌟

Comme chaque semaine confinĂ©e, vous avez si vous ĂŞtes sur Instagram, pu suivre mes conseils quotidiens. Voici le recap’ de la semaine dernière…

LUNDI baroque avec Alcina de Haendel

Premier opĂ©ra de Haendel que j’ai eu la chance de voir, Alcina est composĂ© sur un livret un peu alambiquĂ©. Et pourtant, cet opĂ©ra est bourrĂ© d’airs sublimes. Je vous prĂ©sente ici la complainte d’Alcina, enchanteresse amoureuse qui comprend que celui qu’elle aime veut s’enfuir de son Ă®le. C’est le fameux Ah! Mio cor, schernito sei qui signifie « Ah! Mon coeur, on t’a trompé ». J’ai choisi de vous prĂ©senter la version sublime de la mezzo-soprano Patricia Petibon accompagnĂ©e par le Venice Baroque Orchestra dirigĂ© par le chef Andrea Marcon

Mardi lyrique – Sapho de gounod

Je ne vous prĂ©sente pas une de mes artistes favorite : ElÄ«na GaranÄŤa ! Elle nous enchante cette fois-ci dans un air mĂ©connu, ou plutĂ´t un air connu d’un opĂ©ra presque oubliĂ©. Sapho de Gounod est en effet très rarement jouĂ©, car son livret inĂ©gal le rend difficile Ă  monter, mais comporte un très beau dernier acte qui se conclue sur le très cĂ©lèbre air que voici : Ă”, ma lyre immortelle que Sapho chante sur le sable avant de se laisser emporter par le flot des vagues. La version de GaranÄŤa fait pour moi partie des enregistrements Ă  conserver dans sa bibliothèque musicale.

Mercredi solennel par un Mozart inspiré

Cette pièce musicale doit Ă©galement ĂŞtre une rĂ©fĂ©rence dans votre bibliothèque: les VĂŞpres solennelles d’un confesseur (Vesperae solennes de confessore). Son Laudate Dominum est une rĂ©fĂ©rence dans l’histoire de la musique sacrĂ©e et je doute que vous ne l’ayez jamais entendu. Il m’a semblĂ© Ă  propos alors que nous Ă©tions en pleine semaine sainte. J’ai choisi de vous faire entendre la version Ă  la fois douce et inspirante de la soprano Cecilia Bartoli accompagnĂ©e par l’Orchestre et le chĹ“ur de l’AcadĂ©mie nationale de Sainte CĂ©cile dirigĂ© par l’immense Myung Whun Chung. Une larme coulera peut-ĂŞtre, et c’est tant mieux pour vous ! 🤩🤩🤩

Jeudi selon Saint Matthieu !

« Jeudi selon Saint Matthieu » car pour le jeudi saint, j’ai choisi de vous prĂ©senter un extrait de la Passion selon Saint Matthieu de Bach. Voici le « Erbarme dich, mein Gott », qui est chantĂ© par la Contralto Maureen Forrester, version qui me touche chaque fois en plein cĹ“ur et qui je l’espère vous plaira !
Aie pitié, mon Dieu,
A la vue de mes larmes !
Voie, mon coeur et mes yeux pleurent
amèrement devant toi.
Aie pitié, mon Dieu !

PaNis Angelicus du vendredi saint

ElÄ«na GaranÄŤa revient une nouvelle fois (et sans doute pas la dernière) pour nous prĂ©senter le Panis Angelicus de CĂ©sar Franck, compositeur Belge de la fin du XIXème siècle. Initialement Ă©crit pour tĂ©nor, j’ai choisi une version mezzo (donc fĂ©minine). Ce motet est normalement chantĂ© 60 jours après Pâques lors de la FĂŞte-Dieu mais comme nous ne serons j’espère plus confinĂ© d’ici lĂ , le voici pour vous rĂ©chauffer l’âme !

SAMEDI cinĂ©ma avec le Roi et l’oiseau

Madeleine d’enfance, je voulais absolument avoir l’occasion de vous proposer de vous (re)plonger dans ce chef d’Ĺ“uvre de Paul Grimaud et Jacques PrĂ©vert. Pierre angulaire du cinĂ©ma d’animation français, Le Roi et l’Oiseau est pour moi un vrai FILM, sublime par son esthĂ©tique, dĂ©licat par sa musique du Polonais Wojciech Kilar et hautement poĂ©tique par les textes et chansons du merveilleux PrĂ©vert. Je ne peux que vous inviter Ă  aller voir ce chef d’Ĺ“uvre oĂą règne “le Roi Charles V et III font VIII et VIII font XVI de Takicardie” et oĂą rit l’Oiseau perchĂ© au dessus du château. (film complet disponible en VOD sur YouTube ici)
Voici donc la Bande Originale du film d’animation :

Dimanche « Résurrection » !

Pour ce dimanche de Pâques, je ne pouvais pas vous prĂ©senter un extrait d’un Requiem comme j’aime Ă  le faire d’habitude. J’ai donc creusĂ© dans ma petite tĂŞte pour vous trouver une Ĺ“uvre qui faisait sens avec cette fĂŞte de Pâques. C’est alors que m’est venue l’idĂ©e de la Symphonie No.2 de Mahler dite « RĂ©surrection » ! Sublime, explosive aussi, j’espère un jour avoir la chance de l’entendre en concert. En attendant, je voulais vous faire partager une belle Ă©motion qui fait Ă©cho avec l’article d’il y a deux semaines. En effet, je vous prĂ©sentais mon chef d’orchestre favori, Claudio Abbado, très souffrant lors d’un Requiem de Verdi mĂ©morable Ă  Berlin en 2001.

Et bien, figurez-vous que ce mĂŞme chef Ă  peine deux ans après ce concert Ă©prouvant, impressionnant et surtout très Ă©mouvant, reprit du service en ressuscitant le festival de Lucerne en 2003 et en crĂ©ant l’Orchestre du Festival rĂ©unissant les meilleurs pupitres des plus grands orchestres europĂ©ens et internationaux. Il choisit pour le concert d’ouverture de jouer la « RĂ©surrection » de Mahler… joli symbole non ? Voici ici le final et en dessous le lien de la Symphonie complète !

Voici la symphonie complète : https://www.youtube.com/watch?v=B3ZrV24Lt0Q

N’hĂ©sitez pas Ă  commenter, critiquer, discuter des choix qui sont proposĂ©s ici, d’ouvrage que vous aimeriez entendre, etc…?

BONNE SEMAINE À TOUS ET À LA SEMAINE PROCHAINE !